Berliner Tageszeitung - "Windsor, c’est sa maison": les touristes affluent au château d'Elizabeth II

Börse
EUR/USD -0.54% 1.0349 $
Goldpreis -0.37% 1747.5 $
SDAX -0.57% 12511.05
TecDAX -0.29% 3118.19
DAX 0.01% 14541.38
Euro STOXX 50 0.01% 3962.41
MDAX -0.32% 25971.45

"Windsor, c’est sa maison": les touristes affluent au château d'Elizabeth II




"Windsor, c’est sa maison": les touristes affluent au château d'Elizabeth II / Foto: © AFP

"Windsor, c’est sa maison, là où elle aimait être" : avant les funérailles d'Elizabeth II, les touristes affluent à Windsor, où elle sera inhumée lundi, et s'arrachent les souvenirs de la souveraine.

Textgröße:

Samy Kesavan, qui gère le magasin de souvenirs "House of Gifts", au pied du château, en périphérie ouest de Londres, où la reine passait la plupart du temps depuis la pandémie, explique que les ventes d’objets à son effigie se sont envolées depuis son décès le 8 septembre.

"Les gens veulent désespérément un souvenir de la reine", détaille-t-il. Le commerçant a disposé devant son enseigne tee-shirts et sacs arborant l’inscription "RIP Queen Elizabeth II 1926-2022".

Désormais en rupture de stock, il est contraint de proposer des objets datant du jubilé de platine de la souveraine, qui avait célébré en juin ses 70 ans de règne.

Les forces de l’ordre assurent avoir mis en place la plus importante opération de police de l'histoire de la ville, pourtant habituée des événements royaux.

Après les obsèques en grande pompe à l'abbaye de Westminster à Londres lundi midi, le cercueil sera transporté dans un corbillard à Windsor à 15H06 locales (14H00 GMT).

Après une cérémonie funèbre, la souveraine sera inhumée lors d'une cérémonie privée dans la soirée à la chapelle Saint-Georges, dans l'enceinte du château, où reposent déjà ses parents et son époux Philip.

- Long parterre coloré -

"C’est un moment historique, on voulait être là", explique à l’AFP Yo Cousins, 48 ans qui a préféré Windsor à Londres pour venir rendre hommage à la monarque.

Assise avec sa fille de 10 ans sur la pelouse encadrant la "Long Walk", longue allée rectiligne de plus de 4 kilomètres qui mène jusqu’au château, cette institutrice a acheté un bouquet de roses rouges et rédige plusieurs messages d’adieux sur des feuilles blanches.

Avant d'apercevoir les grilles du château, la famille, originaire de Stubbington, sur la côte sud de l'Angleterre, et qui visite Windsor pour la première fois, a dû se joindre à la procession de plusieurs milliers de personnes qui serpente à travers la ville et passer d'imposants portiques de sécurité.

Enfin arrivées devant le château, mère et fille ont pu déposer au pied des grilles leurs cartes manuscrites aux côtés de centaines d'autres messages, photos, dessins et bougies laissés en remerciements à la reine.

A 22 heures chaque soir, les gardes viennent récupérer ces cadeaux pour les exposer au sein de la voûte royale, explique à l’AFP Neil Holt, un agent de sécurité vêtu d’un gilet fluorescent.

Les centaines de bouquets de fleurs, sont, eux, passés au scanner par sécurité puis redisposés dans l'enceinte de la propriété royale pour former un long parterre coloré devant le château.

"Quand le corbillard de Sa Majesté passera les grilles, il longera ce long chemin de fleurs jusqu’à la chapelle Saint-Georges, ce sera magnifique", anticipe l'agent de sécurité, très ému.

- "Un lieu de pèlerinage" -

Dans la ville, l’affluence est record, surtout pour un mois de septembre, période généralement calme.

"On se demandait tous à quoi ressemblerait la ville à la mort de la reine, c’est superbe", se réjouit Donna Lumbard, gérante de la brasserie "Plate at N°6".

La restauratrice de 32 ans se dit "extrêmement fière" que la souveraine repose à Windsor, et est persuadée que la ville deviendra un véritable "lieu de pèlerinage".

"Windsor est aussi la résidence préférée du nouveau roi Charles III avec Balmoral", abonde Denise Hucinova, venue prêter main forte à l'équipe du pub "The Prince Harry", débordé de public à la veille des funérailles.

La jeune femme espère que les visites régulières du nouveau monarque attireront les touristes, tout comme le récent emménagement du prince William, de son épouse Kate et de leurs trois enfants, qui ont quitté Londres pour le cadre bucolique de Windsor.

Pour honorer la mémoire d'Elizabeth II, le restaurant de Donna Lumbard a déjà prévu d'ajouter à sa carte un nouveau cocktail. Son nom? Elle l'ignore encore, mais il sera "rose ou violet", à l'image des emblématiques tenues colorées de la monarque.

N. Nilsson--BTZ