Berliner Tageszeitung - Les Jeux paralympiques de Pékin sont officiellement clos

Börse
Goldpreis -1.78% 1651.7 $
Euro STOXX 50 -2.35% 3348.6
DAX -2.01% 12284.19
TecDAX -1.75% 2656.28
MDAX -3.22% 22541.58
SDAX -3.83% 10507.96
EUR/USD -1.5% 0.9693 $

Les Jeux paralympiques de Pékin sont officiellement clos




Les Jeux paralympiques de Pékin sont officiellement clos
Les Jeux paralympiques de Pékin sont officiellement clos / Foto: © AFP

Les Jeux paralympiques de Pékin ont officiellement été déclarés clos dimanche, au terme d'une édition marquée par l'exclusion des athlètes russes et bélarusses à la suite de l'invasion de l'Ukraine.

Textgröße:

Andrew Parsons, président du Comité international paralympique (CIP), a qualifié les sportifs participants de "lueur d'espoir" et de "champions de la paix", mais sans mentionner spécifiquement la situation en Ukraine, lors de la cérémonie de clôture au "Nid d'oiseau" de Pékin.

Lors de la cérémonie d'ouverture, M. Parsons avait prononcé un discours anti-guerre, en référence à l'invasion russe en Ukraine, qui avait été partiellement censuré durant sa diffusion par la télévision publique chinoise CCTV.

Et lors de la cérémonie de clôture, une partie de son discours n'a de nouveau pas été traduite en chinois pour le public local. Les expressions "champions de la paix" et "espoirs de paix" ont ainsi été omises.

A l'issue de cette cérémonie, à laquelle a assisté le président chinois Xi Jinping, le drapeau paralympique a été abaissé et transmis aux organisateurs de la prochaine édition hivernale des Jeux qui aura lieu en 2026 à Milan et dans la station de ski de Cortina d'Ampezzo dans les Dolomites.

"Dans les villages paralympiques, il y avaient différentes nations, différentes opinions, différentes capacités. Ici, les différences ne nous ont pas divisés. Elles nous ont unis", a déclaré Parsons dans son discours.

"Cette unité est source d'espoirs. Des espoirs d'inclusion, des espoirs d'harmonie et le plus important, des espoirs de paix", a-t-il ajouté.

Les jours précédant le début de ces Jeux, ouverts le vendredi 4 mars, ont été marqués par d'intenses débats sur la participation de la Russie et de son allié bélarusse après l'invasion de l'Ukraine, déclenchée le 24 février.

Le Comité international olympique (CIO) avait appelé à les bannir des compétitions sportives jusqu'à nouvel ordre.

Après avoir autorisé les sportifs concernés à concourir sous bannière "neutre", le CIO été revenu sur sa décision le lendemain, citant l'opposition de nombreux comités paralympiques nationaux, des menaces de boycott et des tensions au village des athlètes.

Toute cette agitation n'a pas perturbé les performances sportives des Ukrainiens. Arrivés in extremis à Pékin après un périple dantesque en bus à travers l'Europe, ils sont allés au bout d'eux-mêmes.

L'Ukraine a décroché au total 29 médailles (dont 11 en or), en biathlon et en ski de fond, terminant deuxième au tableau des médailles, derrière le pays organisateur, la Chine, qui s'est affirmée comme une nouvelle puissance des para-sports d'hiver, avec 61 médailles au total (dont 18 en or).

Le Canada complète le podium, au pied duquel termine la France (4e avec 12 médailles, dont 7 en or).

D. Wassiljew--BTZ