Berliner Tageszeitung - Brésil: le patron de Petrobras démissionne après de vives critiques de Bolsonaro

Börse
Euro STOXX 50 -0.98% 3514.94
MDAX -2.61% 26430.63
TecDAX -1.83% 2897.66
DAX -1.5% 13036.26
SDAX -2.17% 12113.18
Goldpreis 0.71% 1834.3 $
EUR/USD -0.01% 1.0524 $

Brésil: le patron de Petrobras démissionne après de vives critiques de Bolsonaro




Brésil: le patron de Petrobras démissionne après de vives critiques de Bolsonaro
Brésil: le patron de Petrobras démissionne après de vives critiques de Bolsonaro / Foto: © AFP

Le PDG de la compagnie pétrolière publique brésilienne Petrobras, José Mauro Coelho, qui avait été limogé par le président Jair Bolsonaro mais était encore en poste à titre provisoire, a démissionné lundi, après une nouvelle hausse des tarifs des carburants vivement critiquée par le chef de l'Etat.

Textgröße:

"José Mauro Coelho a remis sa démission ce matin (lundi)", a expliqué Petrobras dans un communiqué.

Quelque heures plus tard, la plus grande entreprise d'Amérique Latine a annoncé que Fernando Borges, directeur du département d'exploration et de production, avait été nommé président par intérim.

M. Coelho avait été limogé il y a un mois après seulement 40 jours en fonction. Mais il restait en poste en attendant d'être destitué formellement lors de la prochaine assemblée d'actionnaires de la compagnie, où l'Etat brésilien est majoritaire. Cette assemblée doit avoir lieu en juillet.

Petrobras a annoncé vendredi une augmentation de 5,18% du prix de l'essence et de 14,26% du gazole. Dans la foulée, le président Bolsonaro a accusé le PDG de "trahir le peuple brésilien" et de menacer de "plonger le pays dans le chaos".

Il a par ailleurs appelé à l'ouverture d'une Commission d'enquête parlementaire contre les dirigeants de Petrobras.

Après l'annonce de la démission de M. Coelho, les échanges d'actions de Petrobras ont été "temporairement suspendus" durant la matinée. Après la reprise, vers 11h00 (16h00 GMT), elles étaient en légère baisse (0,5%) à la mi-journée.

Vendredi, les actions ordinaires de la compagnie ont chuté de 7,25% et les préférentielles de 6,09%, après une baisse de plus de 10% en cours de séance.

Jair Bolsonaro, qui tente en vain de faire changer la politique tarifaire de la compagnie, liée au marché international, avait déjà limogé deux autres patrons de Petrobras depuis le début de son mandat, en janvier 2019.

I. Johansson--BTZ