Berliner Tageszeitung - Les Etats-Unis autorisent les vaccins anti-Covid de Pfizer et Moderna pour les tout petits

Börse
Goldpreis 0.31% 1812.9 $
Euro STOXX 50 -0.19% 3448.31
DAX 0.23% 12813.03
MDAX 0.05% 25837.25
SDAX 0.41% 11930.6
TecDAX 0.31% 2894.52
EUR/USD -0.55% 1.0426 $

Les Etats-Unis autorisent les vaccins anti-Covid de Pfizer et Moderna pour les tout petits




Les Etats-Unis autorisent les vaccins anti-Covid de Pfizer et Moderna pour les tout petits
Les Etats-Unis autorisent les vaccins anti-Covid de Pfizer et Moderna pour les tout petits / Foto: © AFP

Les Etats-Unis ont autorisé en urgence vendredi les vaccins contre le Covid-19 de Pfizer et de Moderna pour les tout petits, ouvrant la voie à de premières injections désormais quasi-certaines dès la semaine prochaine dans le pays.

Textgröße:

Jusqu'ici, le vaccin de Pfizer était autorisé dès 5 ans et celui de Moderna à partir de 18 ans.

Les deux sont désormais autorisés par l'Agence américaine des médicaments (FDA) pour les bébés, enfants et adolescents dès 6 mois d'âge, a-t-elle annoncé.

Les tout petits sont la dernière tranche d'âge n'ayant pas encore reçu cette protection aux Etats-Unis, comme dans de nombreux pays.

"De nombreux parents, personnels soignants et cliniciens attendaient un vaccin pour les plus jeunes enfants, et cette action va permettre de protéger ceux dès 6 mois d'âge", s'est félicité dans un communiqué Robert Califf, le patron de la FDA. "Comme nous l'avons vu chez les groupes d'âge plus âgés, ces vaccins pour les plus jeunes enfants vont fournir une protection contre les cas les plus graves de Covid-19, comme les hospitalisations et les décès."

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) doivent désormais également recommander ces vaccins pour que les injections puissent commencer, possiblement dès mardi prochain. Cet ultime feu vert devrait, sauf grosse surprise, être accordé après une réunion d'experts membres d'un comité consultatif, qui se tenait sur deux jours ce vendredi et samedi.

Mais le gouvernement américain avait fait savoir que, dès la décision de la FDA rendue, quelque 10 millions de doses pourraient immédiatement commencer à être envoyées par anticipation aux quatre coins du pays, avant des millions d'autres dans les semaines suivantes. Le matériel nécessaire aux injections, comme de petites aiguilles, sera également fourni.

Ces deux vaccins, qui utilisent la technologie de l'ARN messager, sont sûrs et efficaces, ont estimé cette semaine des experts membres d'un comité consultatif ayant minutieusement passé en revue les données des essais cliniques.

Les décisions de la FDA font souvent référence dans le monde. Pfizer a précisé dans un communiqué avoir l'intention de déposer des demandes d'autorisation pour cette tranche d'âge la plus jeune auprès d'autres agences de régulation, dont l'Agence européenne des médicaments (EMA) "début juillet".

- Pfizer en trois doses -

Le vaccin de Moderna, en deux doses administrées à un mois d'écart, est désormais autorisé en urgence pour les enfants entre six mois et 5 ans, à un dosage réduit de 25 microgrammes.

Pour les enfants entre 6 et 11 ans, le dosage est de 50 microgrammes, et pour ceux entre 12 et 17 ans, il est le même que chez les adultes, soit 100 microgrammes.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech est lui autorisé entre six mois et 4 ans à raison de 3 microgrammes, soit un dixième du dosage utilisé pour les adultes. Principale différence: pour susciter une réponse immunitaire suffisante, il devra se faire d'emblée en trois doses -- les deux premières à trois semaines d'intervalle, la troisième administrée huit semaines après la deuxième.

Des experts ont souligné que les enfants le recevant ne seraient donc pas correctement protégés avant plusieurs mois.

Ce dosage très réduit a été privilégié par Pfizer afin de limiter au maximum les effets secondaires. Lors des essais cliniques, les taux de fièvre observés étaient ainsi comparables entre les enfants ayant reçu le vaccin et ceux ayant reçu le placebo.

Chez Moderna, environ un quart des jeunes enfants ayant reçu le vaccin ont développé de la fièvre, notamment après la deuxième dose. Mais elle retombait en général au bout d'une journée.

Les Etats-Unis comptent environ 20 millions d'enfants âgés de quatre ans et moins.

Même si les plus jeunes sont moins vulnérables face au Covid-19, quelque 480 enfants de cette tranche d'âge en sont malgré tout décédés aux Etats-Unis.

Les taux d'hospitalisation ont par ailleurs fortement augmenté pour les tout petits durant la vague liée au variant Omicron. Au total, il y a eu 45.000 enfants de moins de cinq ans hospitalisés aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie, dont un quart ont dû être admis en soins intensifs.

Comme les adultes, les enfants infectés par le Covid-19 peuvent en outre souffrir de symptômes sur le long terme (Covid long). Dans de rares cas, ils peuvent aussi développer des cas graves de syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique.

P. Rasmussen--BTZ