Berliner Tageszeitung - Top 14: l'UBB confirme le départ de son manager Christophe Urios

Börse
Euro STOXX 50 -0.03% 3934.44
SDAX -0.91% 12220.07
DAX -0.19% 14355.45
MDAX -0.96% 25356.56
TecDAX -1.57% 3025.83
Goldpreis 1.42% 1765.3 $
EUR/USD -0.02% 1.0342 $

Top 14: l'UBB confirme le départ de son manager Christophe Urios




Top 14: l'UBB confirme le départ de son manager Christophe Urios
Top 14: l'UBB confirme le départ de son manager Christophe Urios / Foto: © AFP

Bordeaux-Bègles, 11e du Top 14, a confirmé mercredi "la rupture d'un commun accord" avec effet immédiat du contrat de son manager Christophe Urios qui courait jusqu'en 2025.

Textgröße:

Arrivé en 2019 à l'UBB, qu'il a qualifiée ces deux dernières années en phases finales du championnat, Urios, 56 ans, paye un début de saison poussif sur le plan des résultats, accompagné de tensions avec son président et avec plusieurs joueurs cadres de son équipe. Ses deux principaux adjoints Frédéric Charrier et Julien Laïrle "poursuivent leur mission au sein du staff sportif", précise le club dans un communiqué.

Ils pourraient assurer l'intérim avec Christophe Laussucq, au club depuis quatre mois dans un rôle transversal entre la formation et le groupe pro.

Des contacts ont également été établis avec l'ancien entraîneur adjoint du XV de France et ex-manager de Bayonne Yannick Bru, qui était à Bègles la semaine dernière, mais il est actuellement consultant pour la franchise des Sharks de Durban, en Afrique du Sud.

L'UBB dispute son prochain match le samedi 26 novembre à Perpignan, dans le cadre de la 11e journée de Top 14.

Lundi le président du club Laurent Marti a reçu Christophe Urios pour évoquer la situation actuelle de l'UBB (11e à six points du dauphin La Rochelle), mais aussi ses méthodes de management, ses activités hors rugby (consultant RMC, vignes, séminaires en entreprise).

Le conflit apparu avec ses joueurs au printemps dernier juste avant le barrage victorieux contre le Racing 92, avait déjà alerté sur le climat régnant au sein du vestiaire girondin.

La flamme n'est pas revenue avec la nouvelle saison, débutée par un revers frustrant à domicile devant Toulouse (25-26) qui a plombé d'entrée les ambitions et ravivé certaines tensions.

La déconvenue subie à Pau (33-7) avant la coupure internationale, avec une équipe amputée des internationaux et de nombreux cadres blessés, a fini de convaincre le président de se séparer de son manager, dont il avait pourtant prolongé le contrat il y a moins d'un an, et qu'il était allé chercher fin 2018 pour faire "franchir un palier" à l'UBB.

En trois saisons sous la direction de Urios, l'équipe girondine a disputé deux demi-finales au niveau national en 2021 et 2022 et deux autres au niveau européen (Challenge en 2020 et Champions Cup en 2021).

L. Pchartschoy--BTZ