Berliner Tageszeitung - L1: de Marseille à Lens, six clubs pour quatre places européennes

Börse
Euro STOXX 50 -0.38% 3727.3
DAX -0.23% 14152.85
MDAX -0.01% 29366.88
TecDAX -1.3% 3070.75
SDAX -0.19% 13354.46
Goldpreis -0.58% 1808.4 $
EUR/USD -0.29% 1.0525 $

L1: de Marseille à Lens, six clubs pour quatre places européennes




L1: de Marseille à Lens, six clubs pour quatre places européennes
L1: de Marseille à Lens, six clubs pour quatre places européennes / Foto: © AFP

La course aux places européennes reste haletante avant la 37e et avant-dernière journée de Ligue 1, samedi (21h00), abordée par l'OM en pole position devant des Monégasques portés par un élan victorieux, alors que Nice et Rennes restent en embuscade pour le podium.

Textgröße:

- Marseille (2e avec 68 points) -

La dynamique de l'OM était négative avec l'élimination en demi-finale de Ligue Europa Conférence et la claque 3-0 subie au Vélodrome contre Lyon. Mais deux matches ont suffi à l'inverser: le net succès 3-0 ramené samedi de Lorient (3-0) et, surtout, la défaite de Rennes mercredi à Nantes (2-1).

Le résultat du "derby breton" est en effet ultra-favorable à l'OM, deuxième avec trois points d'avance sur Monaco, cinq sur Nice et six sur Rennes, son adversaire samedi.

Les Phocéens ont empilé les blessés mais, jeudi à l'entraînement, plusieurs d'entre-eux ont participé à la séance collective comme Dieng, Caleta-Car, Harit, Milik ou Gerson, le plus décisif du groupe ces dernières semaines. Bakambu en revanche était absent.

Deux points sur les deux derniers matches suffiraient à l'OM pour finir sur le podium et donc au moins en tour préliminaire de la Ligue des champions. Et la phase de poules serait assurée avec quatre points, quels que soient les résultats des poursuivants.

- Monaco (3e, 65 pts)-

Avec huit victoires consécutives, les Monégasques connaissent une série sans égale parmi les cinq grands championnats européens. Les Rouge et Blanc sont portés par un impressionnant Aurélien Tchouameni, redevenu maître du milieu avec le soutien de son comparse Youssouf Fofana.

Une victoire samedi assurerait une place dans le top-5, donc européenne, en fin de championnat. Ensuite, les hommes de Philippe Clement se déplaceront à Lens pour une "finale" qui, en cas de succès, pourrait même les qualifier directement en C1.

"Il faut rester concentré sur le prochain match contre Brest. Il ne faut pas changer les choses en devenant des mathématiciens", a prévenu l'entraîneur belge.

- Nice (4e, 63 pts)-

Après l'échec en finale de Coupe de France, Nice était attendu pour son retour en L1: malgré une première période ratée, l'équipe azuréenne a renversé Saint-Etienne (4-2) mercredi.

"Il y a eu un supplément d'âme, l'envie de ne pas clôturer le championnat", a apprécié Christophe Galtier. "Cette victoire nous donne beaucoup d'espoirs pour les places européennes".

Sa formation a de nouveau son destin en mains avant de recevoir Lille, qui n'a plus rien à jouer. Elle le doit en partie à Andy Delort (15 buts), auteur d'un doublé en deux minutes face aux Verts.

- Rennes (5e, 62 pts)-

"L'espoir de 2e place se réduit mais tout est encore possible. Il y a 6 points en jeu et c'est un championnat très bizarre", a prévenu l'entraîneur rennais Bruno Genesio.

Le club breton est retombé dans ses travers mercredi, entre manque de réussite offensive et fébrilité défensive, une défaite plombante avant la réception de Marseille samedi et le voyage ensuite à Lille.

D'une manière générale, Rennes a surtout brillé contre les "petits" cette saison. Et les buteurs habituels comme Laborde ou Terrier semblent marquer le pas, même si l'espoir pourrait venir de Jérémy Doku, la petite fusée belge qui a rejoué mercredi après une saison quasi blanche à cause d'une série de blessures.

- Strasbourg (6e, 60 pts)-

Dans le top 5 depuis fin janvier, les Alsaciens ont reculé à la sixième place après leur défaite à Lille lors de la 34e journée mais veulent encore croire en leur destin européen.

Les Alsaciens, "décomplexés" comme aime les voir jouer l'entraîneur Julien Stéphan, pourraient terminer neuvièmes mais peuvent tout aussi bien accrocher le podium, si tout leur sourit.

Pour cela, les Strasbourgeois doivent impérativement gagner contre Clermont, pas encore officiellement maintenu, samedi dans un stade de la Meinau à nouveau à guichets fermés. Ils devront sans doute également créer la sensation à Marseille lors de la dernière journée tout en espérant espérer un faux pas de Nice et Rennes.

- Lens (7e, 58 pts)-

Le dernier des prétendants européens ne lâche rien. Menés et en infériorité numérique à Paris (1-1) et face à Nantes (2-2), les Lensois ont arraché le nul à chaque fois, et ils ont renversé Reims le week-end dernier (2-1).

Avec une série de quatre victoires et deux nuls, le RCL est en forme, à l'image du capitaine Seko Fofana, auteur d'une saison remarquable.

"On rêve tous du meilleur pour le club et si c'est la Coupe d'Europe, tant mieux", a lancé l'attaquant Wesley Saïd avant un déplacement à Troyes.

U. Schmidt--BTZ