Berliner Tageszeitung - Tennis: un an après, retrouvailles madrilènes Nadal-Alcaraz

Börse
MDAX -0.49% 29179.03
SDAX -1.23% 13229.76
Goldpreis 1.06% 1886.2 $
TecDAX -0.23% 3300.88
DAX -0.16% 15320.88
Euro STOXX 50 0.09% 4209.31
EUR/USD -0.33% 1.0696 $

Tennis: un an après, retrouvailles madrilènes Nadal-Alcaraz




Tennis: un an après, retrouvailles madrilènes Nadal-Alcaraz
Tennis: un an après, retrouvailles madrilènes Nadal-Alcaraz / Foto: © AFP

Un an presque jour pour jour après leur premier face-à-face, Rafael Nadal et Carlos Alcaraz, l'étoile montante du circuit ATP, se retrouvent en quarts de finale du Masters 1000 de Madrid vendredi, à un peu plus de deux semaines de Roland-Garros (22 mai-5 juin).

Textgröße:

Pour en arriver là, tous deux ont dû batailler, Nadal face à David Goffin (6-3, 5-7, 7-6 (11/9) en 3h09), et Alcaraz - le jour de ses 19 ans - contre Cameron Norrie (6-4, 6-7 (4/7), 6-3 en 2h39).

C'est l'aîné qui a eu toutes les peines du monde à être au rendez-vous, après avoir laissé échapper deux balles de match dans le deuxième set (à 5-3 et 5-4). Embarqué dans une troisième manche et un match à rallonge, moins tranchant et moins mobile, "Rafa" a été confronté à son tour à quatre balles de match en faveur de Goffin dans le tie-break décisif. C'est finalement lui qui s'est imposé à sa quatrième occasion.

"Ca a été une fin de match incroyable, à laquelle on n'aurait jamais dû arriver", résume-t-il.

"J'ai mieux joué hier (mercredi)", pour son retour à la compétition un mois et demi après une fracture de fatigue à une côte survenue à Indian Wells, estime Nadal. "Mais quand on n'a pas joué depuis un moment, on sait que la progression n'est pas linéaire, qu'il y a des hauts et des bas."

- Alcaraz "meilleur que moi" -

Ici-même il y a un an, à un jour près, Alcaraz avait fêté ses 18 ans sur le Central madrilène face à son illustre compatriote. Pour leur tout premier duel, il n'avait inscrit que trois jeux et ne faisait pas encore partie des cent meilleurs joueurs mondiaux (120e exactement).

Entre les deux, tout a changé pour le jeune Espagnol: pêle-mêle, il est devenu le plus jeune quart-de-finaliste de l'US Open dans l'ère Open en septembre dernier, il a remporté ses premiers trophées (4, dont 3 en 2022), dont son premier Masters 1000 à Miami début avril, et s'est fait une place dans le top 10 dans la foulée de son titre à Barcelone il y a une dizaine de jours. Exactement 17 ans après Nadal.

"L'année dernière, je venais jouer ce tournoi pour vivre une expérience nouvelle et me mesurer aux meilleurs joueurs du monde. Aujourd'hui, je me considère comme l'un d'entre eux", résumait avant son entrée en lice le protégé de Juan Carlos Ferrero, ex-N.1 mondial et lauréat de Roland-Garros 2003.

Une preuve de plus ? Il y a un mois et demi en demi-finales à Indian Wells, pour leur deuxième duel, Nadal avait dû batailler plus de trois heures (6-4, 4-6, 6-3) pour s'en sortir. C'est au cours de ce match que sa blessure costale était survenue.

Le Majorquin de 35 ans a tout à fait conscience du danger que représente son jeune compatriote.

"Au moment où on parle, il est sans aucun doute meilleur que moi, affirme-t-il. Parce qu'il est en forme, sur une très bonne dynamique, moi je reviens juste. Et il est très jeune, il a cette énergie."

- Djokovic sans jouer -

S'il considère sa victoire du jour comme "bonne à moyen terme parce que j'ai accumulé du temps de jeu", "il faut voir comment je vais pouvoir me lever demain (vendredi)", se veut-il prudent. En rappelant que, pour lui, la finalité est ailleurs.

"Le plus important pour moi, ce n'est pas qui sera le meilleur demain, c'est qui le sera dans trois semaines", souligne Nadal.

Si lui a souffert, le N.1 mondial Novak Djokovic, qui a bénéficié du forfait d'Andy Murray, malade, et le N.3 et tenant du trophée Alexander Zverev dans une moindre mesure, avec l'abandon de l'Italien Lorenzo Musetti après dix jeux (6-3, 1-0, cuisse gauche), ont économisé leur énergie.

En quarts de finale, le premier affrontera le Polonais Hubert Hurkacz (14e), victorieux du Serbe Dusan Lajovic (77e) 7-5, 6-3, et le deuxième Félix Auger-Aliassime (10e), tombeur de Jannik Sinner (12e) 6-1, 6-2.

La dernière affiche opposera le N.5 mondial Stefanos Tsitsipas, vainqueur du Bulgare Grigor Dimitrov (20e) 6-3, 6-4, à Andrey Rublev (8e), qui a contenu 7-6 (9/7), 7-5 le Britannique Daniel Evans (36e).

La Tunisienne Ons Jabeur (10e), première qualifiée pour la finale (6-2, 6-3 contre Alexandrova), tentera elle samedi de s'offrir un premier titre en WTA 1000, la catégorie de tournois la plus relevée après les Grand Chelem.

C. Fournier--BTZ