Berliner Tageszeitung - C4: pas de finale pour Marseille, Feyenoord défiera la Roma de Mourinho

Börse
Euro STOXX 50 0.4% 4257.98
EUR/USD 0% 1.0797 $
Goldpreis 0.67% 1889.3 $
MDAX -0.1% 29778.59
DAX -0.21% 15476.43
TecDAX 0.08% 3338.57
SDAX -0.04% 13494.83

C4: pas de finale pour Marseille, Feyenoord défiera la Roma de Mourinho




C4: pas de finale pour Marseille, Feyenoord défiera la Roma de Mourinho
C4: pas de finale pour Marseille, Feyenoord défiera la Roma de Mourinho / Foto: © AFP

L'Olympique de Marseille ne goûtera pas au parfum d'une sixième finale européenne, accroché à domicile (0-0) et éliminé jeudi par Feyenoord, qui défiera la Roma le 25 mai pour tenter de remporter la toute première Ligue Europa Conférence.

Textgröße:

Un seul but de Tammy Abraham (11e) a suffi à la Roma du spécialiste José Mourinho pour décrocher aux dépens de Leicester (1-0) le billet pour la finale de Tirana, après le nul (1-1) en Angleterre.

Un but, c'est aussi c'est qu'il fallait au minimum à l'OM pour décrocher la prolongation après la défaite cruelle à l'aller aux Pays-Bas (2-3).

Car si elle n'a évidemment pas le prestige de la C1, remportée par l'OM en 1993, la dernière née des coupes européennes était un vrai objectif de fin de saison pour Marseille pour essayer de dépoussiérer un palmarès figé depuis dix ans.

Mais l'équipe de Jorge Sampaoli, brassard noir au bras en mémoire du 30e anniversaire de la catastrophe de Furiani, a poussé en vain, rapidement pénalisée par la blessure en première période de Dimitri Payet.

Le meneur marseillais avait eu les deux plus belles occasions du début de match avant de sortir à la demi-heure de jeu, touché à la jambe droite, sous les acclamations du Vélodrome.

Ni Bamba Dieng, peu en vue, ni Arkadiusz Milik, entré à la place de Payet, ni Cengiz Ünder, lancé en fin de match, n'ont trouvé la faille contre une équipe qui semblait à la portée des Phocéens.

- Pur style Mourinho -

Feyenoord, qui n'a guère fait passer des frissons dans le dos de Steve Mandanda qu'en fin de première mi-temps, aura donc le droit à un 19e match européen, pour conclure cette campagne de C4 débuté en juillet avec les tours préliminaires. Avec l'occasion d'un quatrième titre européen, après ceux en C1 (1970) et les deux C3 (1974 et 2002).

Les Néerlandais devront toutefois pour cela battre un spécialiste des compétitions européennes: José Mourinho, déjà vainqueur de deux Ligues des champions (2004, 2010) et de deux Ligues Europa (2003, 2017).

La Roma de "Mou" s'est appuyée sur un Olimpico en feu pour rapidement ouvrir la marque de la tête sur corner de Tammy Abraham (11e). Neuvième but européen et 25e de la saison pour l'Anglais, peut-être motivé par la presse italienne qui rappelait le matin qu'il n'avait jamais marqué contre Leicester quand il évoluait outre-Manche.

Comme à l'aller, après avoir vite marqué, la Louve s'est abaissée peu à peu, laissant de plus en plus l'initiative à Leicester, qui a progressivement remis de l'ordre de jeu passé le premier quart d'heure en apnée dans la fureur de plus de 60.000 tifosi.

Devant cette Roma en pur style Mourinho, compacte et attendant les rares occasions de contre, Leicester s'est surtout montré dangereux après la pause. L'Olimpico a plusieurs fois retenu son souffle, retrouvant quand même de la voix pour applaudir longuement Claudio Ranieri, ovationné par les supporters anglais et romains dans une belle communion.

Et la défense romaine n'a pas flanché sur les ultimes assauts de Leicester, offrant à la Louve de finir en beauté la première saison sur les bords du Tibre de Mourinho.

F. Dumont--BTZ