Berliner Tageszeitung - Ski alpin: Shiffrin, Vlhova, Odermatt, répétitions mondiales aux finales de Courchevel et Méribel

Börse
DAX 2.37% 12506.22
SDAX 2.48% 10919.83
TecDAX 2.54% 2787.39
Euro STOXX 50 2.72% 3435.6
MDAX 2.24% 23189.02
Goldpreis 0.93% 1717.9 $
EUR/USD 0.3% 0.9857 $

Ski alpin: Shiffrin, Vlhova, Odermatt, répétitions mondiales aux finales de Courchevel et Méribel




Ski alpin: Shiffrin, Vlhova, Odermatt, répétitions mondiales aux finales de Courchevel et Méribel
Ski alpin: Shiffrin, Vlhova, Odermatt, répétitions mondiales aux finales de Courchevel et Méribel / Foto: © AFP

Courchevel et Méribel accueillent de mercredi à dimanche les finales de la Coupe du monde de ski alpin, où un alléchant duel Shiffrin/Vlhova doit encadrer le sacre du Suisse Odermatt, à quelques mois des Mondiaux dans les deux stations savoyardes.

Textgröße:

Côté Français, seule Tessa Worley peut espérer remporter un trophée de fin de saison, dimanche avec le classement du géant, alors que le local Alexis Pinturault achève un hiver morose.

Mikaela Shiffrin contre Petra Vlhova, les finales offrent un magnifique nouveau chapitre de la principale rivalité du ski alpin des dernières années.

Pour la première fois, l'Américaine aux trois gros globes (de 2017 à 2019) et la Slovaque tenante du titre vont se disputer le trophée majeur du ski alpin jusqu'au bout. Avec 56 points d'avance, Shiffrin part favorite un mois après des Jeux olympiques ratés (zéro médaille).

Leur affrontement devrait monter crescendo en intensité jusqu'aux courses techniques de la fin de semaine, le slalom, là où est né leur duel, puis le géant, qui décideront de la tête à couronner.

- "Vous pouvez célébrer" -

Marco Odermatt s'avance lui sereinement vers son sacre, ne sachant simplement pas quel jour il aura officiellement lieu, avec 329 points d'avance (la victoire vaut 100 points) sur le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde, qui n'entend pas disputer les quatre courses au programme.

"Avec plus de 300 points c'est bon pour moi. C'est une semaine plus légère", a apprécié Odermatt mardi. "Vous pouvez célébrer", a lancé Kilde au clan suisse, dans un grand sourire.

Seules les mathématiques résistent encore au génie du canton du Nidwald. Mais avec sa bouille d'adolescent, il n'a de toute façon respecté aucune science cette saison, skiant sur un fil sans jamais tomber chaque week-end, magnifique d'engagement et d'agilité, pour décrocher treize podiums dont six victoires dans trois disciplines (descente, super-G, géant).

A son âge, 24 ans, le roi autrichien Marcel Hirscher conquérait il y a neuf ans le deuxième de ses huit gros globes consécutifs. Un record qui semble dans les cordes d'Odermatt, à condition qu'il ne se blesse pas ou ne connaisse pas de coup de mou.

Sur ce point, il pourra interroger son prédécesseur Alexis Pinturault, sacré N.1 mondial il y a un an, qui a traversé la saison épuisé physiquement et mentalement.

- "Baume au cœur" -

Le Français de 30 ans, reparti bredouille des Jeux de Pékin, termine comme il peut le pire hiver de sa carrière, son premier sans victoire, à moins d'un dernier coup d'éclat à domicile.

"Je n'oublie pas où j'en suis, je ne m'attends pas à des miracles. Mais ça me met du baume au cœur de pouvoir courir à la maison", a-t-il soufflé.

Le skieur de Courchevel aura quelques mois pour se ressourcer et tenter de retrouver la flamme avant les Mondiaux disputés en février 2023 sur ses neiges, là où il avait construit dans sa jeunesse une formidable machine à gagner, désormais grippée.

Courchevel et Méribel présentent fièrement la nouvelle piste de l'Eclipse, légèrement affadie par des températures trop positives, et testent cette semaine leur organisation avec ces finales, malgré un programme différent (vitesse à Courchevel, technique à Méribel) des Championnats du monde dans onze mois (hommes à Courchevel, femmes à Méribel).

Les stations espèrent un public conséquent, alors que le circuit respire enfin, libéré des masques en France depuis lundi et du stress d'une possible infection-élimination olympique liée au Covid-19, quelques semaines après l'usante bulle sanitaire chinoise.

Le coronavirus a toutefois rappelé sa présence avec la contamination de la directrice du Comité d'organisation Perrine Pelen et d'habituels suiveurs hautement qualifiés du cirque blanc.

Programme des finales de la Coupe du monde de ski alpin de Courchevel/Méribel:

Mercredi 16 mars à Courchevel: descente hommes à 10h00, descente femmes à 11h30

Jeudi 17 mars à Courchevel: super-G femmes à 10h00, super-G hommes à 11h30

Vendredi 18 mars à Méribel: parallèle par équipes mixte à 12h00

Samedi 19 mars à Méribel: géant hommes, 1re manche à 09h00, 2e manche à 12h00, slalom femmes, 1re manche à 10h30, 2e manche à 13h30

Dimanche 20 mars: géant femmes, 1re manche à 09h00, 2e manche à 12h00, slalom hommes, 1re manche à 10h30, 2e manche à 13h30

D. Fjodorow--BTZ