Berliner Tageszeitung - L1: Marseille bat Brest 4-1 et souffle la 2e place à Nice

Börse
Euro STOXX 50 1.73% 3401.18
DAX 1.64% 12413.43
TecDAX 2.17% 2776.62
SDAX 1.91% 10856.7
MDAX 1.8% 23085.15
Goldpreis 0.97% 1718.6 $
EUR/USD 0.58% 0.9884 $

L1: Marseille bat Brest 4-1 et souffle la 2e place à Nice




L1: Marseille bat Brest 4-1 et souffle la 2e place à Nice
L1: Marseille bat Brest 4-1 et souffle la 2e place à Nice / Foto: © AFP

Marseille a soufflé la 2e place du championnat à Nice en allant battre 4-1 des Brestois pourtant accrocheurs dimanche en clôture de la 28e journée de Ligue 1.

Textgröße:

Avec cette victoire et ce score, Marseille grimpe à 50 points et une différence de buts de +17, exactement comme Nice, mais passe devant au titre de la meilleure attaque, plantant le décors d'un alléchant duel des dauphins la semaine prochaine au stade Vélodrome.

Les hommes de Jorge Sampaoli, qui fêtait dimanche ses 62 ans, ont d'abord rendez-vous jeudi à Bâle pour leur 8e de finale retour de Ligue Europa Conférence, où ils devront confirmer le léger avantage de l'aller (2-1).

En championnat, ils n'avaient plus trop le droit à l'erreur. Restés sur trois matches sans victoire (2 défaites et 1 nul), ils avaient vu Rennes et Strasbourg leur passer devant dans l'après-midi.

Mais devant les près de 15.000 spectateurs d'un stade Francis Le Blé comble pour ce match de gala, Gerson, Arkadiusz Milik, Amine Harit et Cengiz Ünder ont remis les leurs dans le sens de la marche, malgré l'absence de Dimitri Payet.

Pour Brest, c'est un nouveau coup d'arrêt, après la victoire arrachée une semaine plus tôt à Lens (1-0). Les Ty-Zefs stagnent à la 13e place (35 points), mais avec encore de l'avance sur la zone rouge, avant un déplacement périlleux dimanche chez des Angevins qui auront à coeur de ne pas encaisser une 8e défaite de rang.

Dès les premières minutes du match, les Marseillais ont fait tourner la tête d'une défense brestoise expérimentale, en l'absence du capitaine Brendan Chardonnet (suspendu), de Christophe Hérelle (malade) et de Ronaël Pierre-Gabriel (blessé).

Milik, auteur d'un doublé contre Bâle et titularisé à la pointe en binôme avec Harit, a manqué de peu de couper un centre de Matteo Guendouzi (2e).

- Attaque phocéenne en feu -

Mais la minute suivante, le Polonais, lancé en profondeur par Harit, a fixé la défense et servi idéalement Gerson, qui a trompé Marco Bizot d'une frappe du droit (0-1, 3e).

Le gardien néerlandais, déjà souvent décisif cette saison, y compris la semaine précédente à Lens, a maintenu les Brestois dans la course avec plusieurs parades face à Milik (13e) ou Pape Gueye (32e).

Peu à peu, les hommes de Michel Der Zakarian, qui avaient battu Marseille 2-1 au match aller en décembre au Vélodrome, ont relevé la tête, mais ils ont eu beau pousser, ils n'ont pas réussi à mettre en défaut la défense marseillaise.

En face, les attaquants phocéens étaient en feu malgré le déluge de pluie qui s'est abattu sur le stade pendant la seconde période. Peu après l'heure de jeu, Milik a alourdi la marque d'une belle tête décroisée sur un corner de Harit (0-2, 63e).

Et le même Harit a enfoncé le clou peu après en se trouvant à la réception du ballon quand Bizot a repoussé une puissante frappe de Gerson (0-3, 71e).

Mais les Brestois n'ont pas lâché et sur un corner, Irvin Cardona s'est élevé plus haut que tous pour réduire la marque d'une superbe tête (1-3, 90e+1).

Sauf que les Marseillais tenaient à la différence de but: sur un long dégagement de Paul Lopez, Bizot a raté sa sortie face à Cengiz Ünder, laissant l'attaquant turc entré en jeu 10 minutes plus tôt inscrire le précieux 4e but (1-4, 90e+2).

M. Taylor--BTZ