Berliner Tageszeitung - Tirreno-Adriatico: Pogacar file vers un deuxième sacre

Börse
EUR/USD 0.17% 0.9818 $
Goldpreis 0.11% 1673.8 $
Euro STOXX 50 1.18% 3318.2
SDAX 2.48% 10522.69
MDAX 2.59% 22370.02
DAX 1.15% 12114.36
TecDAX 2.37% 2670.82

Tirreno-Adriatico: Pogacar file vers un deuxième sacre




Tirreno-Adriatico: Pogacar file vers un deuxième sacre
Tirreno-Adriatico: Pogacar file vers un deuxième sacre / Foto: © AFP

Tadej Pogacar a de nouveau écrasé la concurrence sur les pentes du Monte Carpegna samedi lors de la 6e et avant-dernière étape de Tirreno-Adriatico pour filer vers un deuxième sacre dans la "course des deux mers", qui se termine dimanche.

Textgröße:

Une semaine après sa démonstration sur les chemins de gravier des "Strade bianche", le tenant du titre slovène de 23 ans a écœuré ses adversaires en s'échappant lors de la seconde ascension de ce sommet, sur les routes fétiches de Marco Pantani.

"Mon équipe a fait un grand travail pour m'amener à la dernière montée. J'avais de bonnes jambes alors j'ai décidé d'y aller", a commenté l'insatiable leader de UAE après ce nouveau récital en altitude.

Son principal rival, le Belge Remco Evenepoel, deuxième au général à seulement 9 secondes avant cette étape reine de l'édition 2022, a montré de premiers signes de faiblesses dans la première des deux ascensions du Carpegna, avec ses 6,6 km à 9,9% de moyenne avec un passage à 15%, dans un froid hivernal et des bords de route encore enneigés.

Il a ensuite été proprement lâché malgré le retour en renfort de son coéquipier Julian Alaphilippe, revenu à la rescousse après avoir animé la première partie de l'étape avec un groupe d'échappés de neuf coureurs.

Arrivé à plus de 4 minutes du Slovène, le Belge de 22 ans est éjecté du Top 10 au général (11e à 4 min 20 sec).

Jonas Vingegaard (Jumbo) et Mikel Landa (Bahrain), lâchés par Pogacar à quelque 4 kilomètres du dernier passage au sommet, et 16 de l'arrivée jugée au bas de la descente, terminent eux deuxième et troisième de l'étape, à un peu plus d'une minute.

Le Danois et l'Espagnol se hissent aux mêmes places au général, respectivement à 1 min 52 sec et 2 min 33 sec du leader.

Cette nouvelle victoire permettra sauf improbable coup de théâtre au double vainqueur du Tour de France de conserver dimanche le "trident de Neptune", le trophée du vainqueur de Tirreno-Adriatico, au terme d'une ultime étape promise aux sprinteurs.

Elle lui permet surtout de confirmer son impressionnant début d'année après son succès sur l'UAE Tour et sa victoire sur les "Strade bianche", avant un Milan-Sanremo, dans une semaine, où il sera plus que jamais l'homme à battre.

S. Sokolow--BTZ