Berliner Tageszeitung - Paris-Nice: Roglic rescapé d'une équipe Jumbo assiégée  

Börse
EUR/USD -0.16% 0.997 $
Euro STOXX 50 4.08% 3484.48
TecDAX 4.06% 2831.48
DAX 3.64% 12670.48
MDAX 3.52% 23498.8
SDAX 3.61% 11047.31
Goldpreis -0.17% 1727.5 $

Paris-Nice: Roglic rescapé d'une équipe Jumbo assiégée  




Paris-Nice: Roglic rescapé d'une équipe Jumbo assiégée

 
Paris-Nice: Roglic rescapé d'une équipe Jumbo assiégée   / Foto: © AFP

Le Slovène Primoz Roglic, désormais aux commandes de Paris-Nice, est resté le seul rescapé à l'avant d'une équipe Jumbo assiégée dans la 5e étape gagnée jeudi dans l'Ardèche par l'Américain Brandon McNulty.

Textgröße:

Roglic n'a donné aucun signe de faiblesse dans le final de cette rude étape sillonnant pour finir les routes rugueuses et escarpées de l'Ardèche jusqu'à la petite localité de Saint-Sauveur-de-Montagut. Mais le Slovène s'est retrouvé esseulé dans la dernière côte dès lors que l'Australien Rohan Dennis, longtemps mis à contribution, s'était écarté à 12 kilomètres de l'arrivée.

L'autre homme fort de l'équipe néerlandaise, le Belge Wout van Aert, s'est relevé beaucoup plus tôt, à l'entrée des 40 derniers kilomètres, sur les pentes prononcées du col de la Mure. Le porteur du maillot de leader, prodigue de ses efforts en début de semaine, s'est montré économe, cette fois, pour rallier l'arrivée avec un retard supérieur à 24 minutes par rapport au vainqueur.

Dominatrice depuis le premier jour, la formation Jumbo a affiché sa vulnérabilité le jour où le peloton été décimé par les abandons, le plus souvent pour des motifs d'état grippal, de sinusite ou de bronchite. Dix-huit coureurs ont renoncé avant le départ des 188,8 kilomètres pour porter le total des abandons au-delà de la trentaine, un chiffre deux à trois fois supérieur à la moyenne habituelle dans Paris-Nice après cinq jours de course.

- McNulty vainqueur en solo -

Roglic, qui a bénéficié de la collaboration des coureurs de l'équipe Bahrain dans le final, a endossé le maillot jaune qu'il avait perdu l'an dernier lors de la dernière étape. Avec un avantage limité à moins d'une minute sur quatre coureurs, le Britanique Simon Yates, le Français Pierre Latour, le Colombien Daniel Martinez et le Russe Aleksandr Vlasov.

Pour le gain de l'étape, McNulty a attaqué sans coup férir à 39 kilomètres de l'arrivée pour distancer ses compagnons. Derrière lui, le Français Franck Bonnamour s'est assuré la deuxième place, à près de deux minutes.

"Le parcours était soit en montée, soit en descente. Je voulais me donner à fond dans les montées et prendre moins de risques dans les descentes, donc c'était mieux d'y aller en solo", a expliqué le jeune Américain (23 ans), dont les ambitions au classement général ont été anéanties par une chute dès la deuxième étape.

McNulty, qui bénéficie d'un statut protégé au sein de la formation UAE de Tadej Pogacar, a enlevé son premier succès à l'échelon WorldTour, le troisième de la saison. Moins de deux semaines après sa victoire dans l'Ardèche Classic, sur les routes du même département.

Vendredi, la 6e étape, la plus longue de l'épreuve, relie Courthézon (Vaucluse) à Aubagne (Bouches-du-Rhône) sur 213,6 kilomètres avec le col de l'Espigoulier à moins de 30 kilomètres de l'arrivée.

B. Semjonow--BTZ