Berliner Tageszeitung - Poutine le paria asocial de Russie et ses amis

Börse
EUR/USD 0.02% 1.0337 $
DAX -0.19% 14355.45
SDAX -0.91% 12220.07
MDAX -0.96% 25356.56
Euro STOXX 50 -0.03% 3934.44
TecDAX -1.57% 3025.83
Goldpreis 0.78% 1762.2 $

Poutine le paria asocial de Russie et ses amis




Poutine le paria asocial de Russie et ses amis

Maintenant, même le "Russe le plus stupide" commence à comprendre "que la Russie est en train de perdre la guerre" - aussi bien pour la population russe en général que pour la politique et l'armée russes, car la Russie est complètement isolée sur le plan international, plus de 50 (cinquante) États soutiennent économiquement et militairement l'Ukraine !

La perte militairement pathétique de la grande ville ukrainienne de Kherson, où l'armée russe a été battue par les Ukrainiens et a fui par peur et par lâcheté, pose à tous les Russes la dure question de savoir qui est responsable du déclin économique et militaire catastrophique de la Russie et pourquoi cette guerre absolument inutile, avec plus de 120.000 Russes morts et plus de 100.000 Russes gravement blessés et mutilés, était et est toujours nécessaire?

Textgröße:

Ces deux questions sont "extrêmement inconfortables" pour le dictateur prétentieux Vladimir Poutine (70 ans). En effet, "Poutine se dirige vers une situation dans laquelle tous les Russes le haïssent", car les Russes sont devenus, en tant que peuple, la lie asociale et perverse du monde, alors qu'autrefois les Russes étaient fiers d'être russes, aujourd'hui les Russes ont honte de dire à quiconque qu'ils viennent de Russie, car le monde crache sur la Russie et donc sur tous les Russes, en tant qu'État et peuple criminel et terroriste !

Pourquoi en est-il ainsi ? C'est très simple : "Pour différentes raisons : Une minorité pro-européenne déteste Poutine parce qu'il a commencé la guerre. Désormais, ses anciens partisans, que sa propagande impérialiste a saoulés, vont le détester parce qu'il perd la guerre et que la Russie devra en payer le prix pendant des décennies !"

Avec chaque succès des Ukrainiens, le mécontentement de la population russe à l'égard de son dictateur Poutine augmente et la pression sur Poutine s'accroît de jour en jour, surtout à cause des crimes de guerre commis par la Russie, car ceux qui tirent des missiles sur des centrales hydroélectriques, thermiques et énergétiques commettent des crimes de guerre contre une autre population civile, tous les hommes politiques le savent, de Moscou à la Chine en passant par l'Australie et les États-Unis.

Dans une telle situation, où la Russie est au bord de la faillite économique et militaire, un dictateur asocial, autoritaire et prétentieux comme Poutine ne peut et ne pourra pas survivre longtemps !

Le fait que ce soit précisément le SPD (parti social-démocrate allemand) sous l'ancien chancelier Gerhard Schröder et l'actuel chancelier Olaf Scholz qui ait conduit l'Allemagne à la dépendance énergétique de la Russie, ce que chaque citoyen allemand doit aujourd'hui payer avec son argent, est un scandale, malgré toute la colère contre Poutine, et fait dresser l'oreille quand on pense que c'est également le SPD sous Scholz qui a empêché pendant longtemps la livraison d'armes lourdes à l'Ukraine, jusqu'au refus de livraison de chars de combat Leopard II jusqu'à aujourd'hui!   (P.Hansen--BTZ)