Berliner Tageszeitung - Les exportations d'armements français ont plus que doublé en 2021

Börse
Goldpreis 1.38% 1764.6 $
Euro STOXX 50 -0.03% 3934.44
DAX -0.19% 14355.45
SDAX -0.91% 12220.07
TecDAX -1.57% 3025.83
MDAX -0.96% 25356.56
EUR/USD -0.01% 1.0343 $

Les exportations d'armements français ont plus que doublé en 2021




Les exportations d'armements français ont plus que doublé en 2021
Les exportations d'armements français ont plus que doublé en 2021 / Foto: © AFP

Les exportations d'armements français ont plus que doublé en 2021, atteignant 11,7 milliards d'euros, portées par les ventes d'avions de combat Rafale, selon un rapport annuel au Parlement dévoilé par Challenges et dont l'AFP a pu consulter des extraits.

Textgröße:

"Avec 11,7 milliards d'euros de prises de commandes en 2021, la France enregistre son troisième plus haut niveau historique en matière d'exportations d'armement. Il est d'ores et déjà acquis que l'année 2022 sera également marquée par des résultats importants", écrit le ministre des Armées Sébastien Lecornu en introduction de ce rapport.

Ce dernier doit être présenté par les ministres des Affaires étrangères, de l'Economie et des Armées lors d'une audition à huis clos à l'Assemblée nationale le 27 septembre. Une autre audition doit également se tenir au Sénat.

Ce résultat conforte la France comme troisième exportateur mondial de matériels militaires, derrière les Etats-Unis et la Russie.

Il intervient après une année 2020 en retrait (4,9 milliards d'euros) en raison des contraintes liées à la crise sanitaire et dépasse le volume de prises de commandes de 2019 (8,3 milliards). Les entreprises d'armements françaises avaient fait mieux seulement en 2015 (16,9 milliards) et 2016 (13,9 milliards) à la faveur des ventes de Rafale.

En 2021, ce sont à nouveau des contrats pour l'avion de combat de Dassault qui sont à l'origine du rebond: la France a vendu six appareils neufs et douze d'occasion à la Grèce, douze d'occasion à la Croatie et 30 Rafale neufs supplémentaires à l'Egypte.

Au total, l'aéronautique a représenté près de 70% des prises de commandes, contre 30% habituellement.

Parmi les autres importants contrats figurent la vente de 52 canons Caesar à la République tchèque ainsi que dix hélicoptères H145M, des systèmes radars et sol-air à la Serbie, selon le rapport. Le socle de petits contrats (inférieurs à 200 millions d'euros) a lui atteint 4,1 milliards d'euros.

Selon Challenges, l'Egypte a été le premier client de Paris avc 4,5 milliards de prises de commandes, devant la Grèce, la Croatie, l'Inde et l'Arabie saoudite.

Les exportations à destination de l'Europe, vers qui la France cherche à réorienter son activité, ont représenté 38% des prises de commandes en 2021.

L'année 2022 devrait elle aussi être porteuse pour les exportations françaises. Celles-ci comprennent notamment le méga-contrat de 80 Rafale pour les Emirats ainsi que la vente de six appareils supplémentaires et de trois frégates à la Grèce.

I. Johansson--BTZ