Berliner Tageszeitung - Mondial-2022: 1,2 million de billets vendus, "demande record" et prix des logements en hausse

Börse
Euro STOXX 50 -0.87% 3518.69
MDAX -2.42% 26478.41
TecDAX -1.64% 2902.99
SDAX -2.11% 12119.53
DAX -1.41% 13048.01
Goldpreis 0.56% 1831.5 $
EUR/USD -0.14% 1.051 $

Mondial-2022: 1,2 million de billets vendus, "demande record" et prix des logements en hausse




Mondial-2022: 1,2 million de billets vendus,
Mondial-2022: 1,2 million de billets vendus, "demande record" et prix des logements en hausse / Foto: © AFP

Le nombre de billets de match vendus pour le Mondial-2022 s'élève à 1,2 million après la deuxième phase de vente, une "demande record", selon les organisateurs, qui reconnaissent en parallèle la difficulté de lutter contre la hausse des prix des logements.

Textgröße:

"Les gens achètent et ont hâte de venir, ça ne fait pas de doute", s'est réjoui le secrétaire général du Comité d'organisation, Hassan Al-Thawadi, lors du Qatar Economic Forum à Doha, alors que certaines associations de supporters s'inquiètent de la disponibilité et des prix des logements ou encore de leurs droits dans le riche et conservateur émirat du Golfe.

"Nous essayons de créer un environnement dans lequel l'économie tire des bénéfices mais qui soit aussi abordable et accessible pour les fans, ce qui n'est pas toujours facile à équilibrer", a concédé le dirigeant.

De nouveaux hôtels entrent régulièrement sur la plateforme d'hébergement destinée aux spectateurs munis de billets, a-t-il assuré.

"L'hébergement n'est pas un souci. Tout est fait pour qu'il y en ait suffisamment ici et dans les pays voisins", avec lesquels des vols aller-retour quotidiens seront mis en place pour les supporters, a ajouté Gianni Infantino, le président de la Fifa, l'instance dirigeante du foot mondial.

Alors que le pays a été mis en cause par des ONG sur la question du respect des droits humains, et surtout des travailleurs migrants, M. Al-Thawadi a une nouvelle fois insisté sur les "progrès" réalisés depuis l'attribution du tournoi en 2010.

"Ce n'est pas un coup de projecteur", a-t-il dit, ajoutant que le Qatar resterait "engagé" dans ce domaine "après la Coupe du monde".

Face aux critiques, "(notre) lassitude vient de la mauvaise représentation des faits (...) et de ce qui se passe sur le terrain", a-t-il regretté.

- "Garanties" -

M. Infantino, lui, a insisté sur l'engagement de la Fifa à faire respecter les droits humains et des migrants dans le pays "parce que les progrès doivent se maintenir".

Sur la question de l'accueil de la communauté LGBTQ+ dans l'émirat, où l'homosexualité est criminalisée, ce qui inquiète aussi certains supporters, "tout le monde sera le bienvenu, a affirmé le patron de la Fifa. Nous avons reçu les garanties nécessaires, nous formons les responsables, nous travaillons main dans la main avec le gouvernement et les autorités policières."

"Nous demandons aux gens de respecter notre culture, ce qui n'est pas trop demander, je pense (...) et d'apprendre à nous connaître", a de son côté fait valoir M. Al-Thawadi.

La Fifa a par ailleurs annoncé dans un communiqué mercredi qu'elle aurait sur le terrain pendant le tournoi 96 bénévoles (accompagnés de dix chefs d'équipe) chargés d'échanger avec les spectateurs sur les problématiques liées aux droits humains.

Pour ce qui est de la préparation du Mondial à moins de cinq mois de son coup d'envoi, "les principales infrastructures sont terminées et nous sommes maintenant dans une phase opérationnelle" comprenant notamment les logements et les itinéraires, a indiqué le secrétaire général du Mondial-2022.

Au total, les organisateurs de la première Coupe du monde dans un pays arabe, du 21 novembre au 18 décembre, ont précisé avoir enregistré 40 millions de demandes de billets, 17 millions lors de la première phase de vente et 23 millions lors de la deuxième.

Il y a en tout un peu plus de 3 millions de billets disponibles (2 millions à la vente et 1 million réservés à la Fifa et à ses partenaires) et plus d'1 million de visiteurs sont attendus dans un pays de 2,8 millions d'habitants.

Pour la prochaine phase de vente, dont les dates ne sont pas connues, le principe du premier arrivé premier servi s'appliquera, et non plus un tirage au sort.

D. Fjodorow--BTZ